Guide Chat Burmese

Tout savoir sur le chat
Burmese

Tout ce que vous devez savoir sur le Burmese : des avis d’experts pour la nutrition, des astuces pour l’éducation et une communautĂ© passionnĂ©e pour vous Ă  prendre soin de votre Burmese.

🔍 Informations gĂ©nĂ©rales

Type de poil
Perte de poil
Comportement
Court mi-long
Faible
DĂ©monstratif
Sexe
Poids
Taille
MĂąle
De 4 kg Ă  6 kg
De 25 cm Ă  30 cm
Femelle
De 3 kg Ă  6 kg
De 25 cm Ă  30 cm

âȘ Historique

🌍 Origine : Thaïlande

Le Burmese est originaire de la rĂ©gion sud-est asiatique, plus prĂ©cisĂ©ment de la ThaĂŻlande. Ses origines remontent Ă  plusieurs siĂšcles avant J.-C. Durant la pĂ©riode d’Ayudhya, un fĂ©lin Ă  la robe de couleur cuivre se dĂ©marquait. Cette description prĂ©sente des similitudes frappantes avec le Burmese tel qu'il est apparu en 1930.Le premier Burmese est issu d'un croisement entre Wong Mau, une siamoise de couleur foncĂ©e importĂ©e aux États-Unis par le Dr Thomson, et un Siamois. Un autre croisement a donnĂ© naissance Ă  un chat au pelage plutĂŽt brun foncĂ© qui a Ă©tĂ© baptisĂ© Burmese.

Il est important de ne pas confondre cette race féline avec le Sacré de Birmanie.Au fil des années, une distinction notable s'est établie entre le Burmese américain et le Burmese anglais, qui a continué d'évoluer grùce aux recherches des scientifiques britanniques. Ces derniers ont introduit une plus grande variété de couleurs reconnues par les normes. Outre-Manche, ce chat est d'ailleurs trÚs prisé par les Anglais.

🍗 Alimentation

Le Burmese est un félin glouton, qui se contente pleinement de l'alimentation industrielle telle que les granulés premium ou les produits en conserve. Afin de prévenir le surpoids, il est important de contrÎler sa quantité de nourriture quotidienne et de lui offrir ses repas à des heures réguliÚres.

En outre, il est essentiel de lui garantir en permanence un accĂšs Ă  de l'eau fraĂźche.

🐈 ParticularitĂ©s physiques

Poil

Le Burmese amĂ©ricain, tout comme l’anglais, prĂ©sente une robe courte, brillante et serrĂ©e. Le sous-poil est pratiquement inexistant. Le pelage est bien lisse sur le corps.

Couleur

Le Burmese est soumis Ă  des rĂšgles strictes en ce qui concerne sa couleur. À l'origine, le Burmese arbore une teinte rĂ©elle de type sĂ©pia (zibeline). C'est une couleur brune foncĂ©e qui peut mĂȘme virer vers le brun chaud. Le ventre et le cou prĂ©sentent des nuances lĂ©gĂšrement plus claires. Le standard autorise Ă©galement les couleurs bleue, chocolat et lilas.

Chez les Anglais, le rouge et le pelage "écaille de tortue" sont également tolérés.

TĂȘte

La morphologie du Burmese amĂ©ricain est caractĂ©risĂ©e par des formes trĂšs arrondies. Les pommettes sont particuliĂšrement saillantes, ne laissant aucune place Ă  la platitude. Le front est bombĂ© et le stop est nettement dĂ©fini. En revanche, le museau est relativement court. En opposition, la tĂȘte du Burmese anglais prĂ©sente une forme plus triangulaire. Les pommettes sont Ă©galement Ă©levĂ©es et bien marquĂ©es.

Pour le reste, il partage les mĂȘmes caractĂ©ristiques que son homologue d'outre-Atlantique.

Oreilles

Le Burmese possÚde des oreilles de dimensions moyennes. Ses oreilles sont légÚrement arrondies et inclinées vers l'avant.

Yeux

Les dimensions de ces éléments sont considérables, avec une bonne répartition et une teinte jaune. Il est important de souligner que les couleurs verte et bleue ne sont pas conformes aux normes établies. Leur disposition supérieure est inclinée, tandis que leur disposition inférieure est courbée.

Corps

Le Burmese anglais est moins lourd et plus léger que le Burmese américain. Il affiche une ossature agréable, bien que moins robuste que celle de son cousin outre-Atlantique. Ces deux félins sont de taille moyenne, avec une musculature bien développée. Ils ont un poitrail assez large et des pattes arriÚre plus hautes que les pattes avant. Le Burmese américain présente des épaules et des hanches arrondies.

Queue

elle est de taille moyenne et présente un bout arrondi.

🏅 Les notes

đŸ± Comportement et caractĂšre

Affectueux
5/5
Calme
3/5
Indépendant
2/5
Potentiel Ă  jouer
5/5
Tendance Ă  miauler
4/5

Le chat de race Burmese anglais est idĂ©al pour vivre en famille car il aime ĂȘtre entourĂ© de son propriĂ©taire et de sa famille adoptive. Il supporte mal la solitude et les longues pĂ©riodes d'absence, il a donc besoin de la prĂ©sence d'un ĂȘtre humain ou d'un autre chat. Il recherche de la reconnaissance et se montre curieux et trĂšs intelligent, ce qui facilite son Ă©ducation.

Il peut parfois faire preuve de malice et possĂšde une nature trĂšs sensible. Il est trĂšs sociable et n'a pas peur de rencontrer d'autres chats ou animaux. Il demande simplement de l'attention, qu'on s'occupe de lui et qu'on joue avec lui. Son homologue amĂ©ricain lui ressemble en tout point. À noter que les deux variĂ©tĂ©s prennent plaisir Ă  jouer avec les enfants.

🏡 Conditions de vie

Cohabitation avec les enfants
4/5
Sociable avec animaux
4/5
Aime les Ă©trangers
3/5

Le plaisir du Burmese peut ĂȘtre comblĂ© dans un milieu d'habitation. NĂ©anmoins, sa curiositĂ© et son Ă©nergie peuvent le mener vers l'extĂ©rieur. Par consĂ©quent, il est prĂ©fĂ©rable de le loger dans une demeure avec un jardin. Il apprĂ©cie les aventures et la chasse. Il a la capacitĂ© de rapporter sa proie Ă  son maĂźtre. Son dĂ©tenteur devra aussi ĂȘtre compĂ©tent en matiĂšre de discipline et lui fournir toute l'affection requise, sans quoi il pourrait lui en faire part.

Le Burmese est passionné par l'escalade. Par conséquent, des accessoires seront essentiels pour qu'il puisse s'épanouir et se sentir comblé.

❀ SantĂ©

Solide
4/5

Le Burmese américain et le Burmese anglais ne sont pas sujets aux maladies génétiques. Ce sont des chats résistants. Cependant, il est important de faire administrer les vaccins contre la rage, le typhus, la leucose et le coryza, les maladies courantes chez les félins, à son compagnon protecteur.

Certaines spĂ©cimens peuvent tout de mĂȘme ĂȘtre affectĂ©s par les affections suivantes : l'hypokaliĂ©mie qui une carence en potassium provoquant une faiblesse musculaire et des douleurs ;le diabĂšte sucrĂ© ;la gingivite ;la fibroĂ©lastose endocardique caractĂ©risĂ©e chez les chatons par un Ă©paississement de la paroi du ventricule gauche ;la myocardiopathie hypertrophique fĂ©line, un syndrome qui se manifeste par un Ă©paississement anormal des parois cardiaques ;le syndrome vestibulaire congĂ©nital, affectant l'oreille interne et entraĂźnant des dĂ©sĂ©quilibres ;le syndrome de douleur orofaciale, provoquant des douleurs au visage.

🚿 Entretien & hygiùne

Facilité à toiletter
4/5
Coût de l'entretien
2/5

L'entretien du Burmese n'est pas particuliĂšrement complexe. On doit effectuer les gestes basiques.Il est conseillĂ© de brosser le Burmese une fois par semaine afin d'Ă©viter la formation de boules de poils. Cela peut ĂȘtre prĂ©judiciable pour sa santĂ© et son systĂšme digestif.

Bien qu'il ne soit pas un chat qui perd Ă©normĂ©ment de poils, il est nĂ©cessaire d'utiliser une brosse douce pour prĂ©server la douceur de sa fourrure et son aspect brillant. Ses oreilles doivent ĂȘtre examinĂ©es rĂ©guliĂšrement et nettoyĂ©es. Il est recommandĂ© d'entretenir rĂ©guliĂšrement ses dents pour prĂ©venir la gingivite.

⏳ EspĂ©rance de vie

L'espérance de vie du Burmese varie en moyenne entre 12 ans et 16 ans

Espérance de vie minimum

12 ans

Espérance de vie maximum

16 ans

đŸ’¶ CoĂ»t

Prix d'achat

Le prix d'achat pour un Burmese se situe gĂ©nĂ©ralement entre 800,00 € et 1500,00 €

Coût d'entretien

Le coĂ»t d'entretien annuel d'un Burmese se situe gĂ©nĂ©ralement entre 250,00 € et 500,00 €